Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Histoire d'Espoir

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Histoire d'Espoir

Histoire d’Espoir —Novembre 2021 Esther Chen, stagiaire à TWR

Graciela* est détenue à la prison pour femmes de Buen Pastor à Asunción, au Paraguay. Sa vie n’y est pas facile.

Elle nous a partagé ceci : « À cause du crime que j’ai commis, les autres femmes en prison m’ont rejetée. Ma peine était de 22 longues années derrière les barreaux. En attendant que les années passent, j’étais pleine de regrets. Dans ma solitude, je pensais avoir tout perdu et je voulais me suicider. »

Mais un jour, Graciela a été invitée à rejoindre le groupe de TWR Femmes d’Espoir, un lundi matin à l’intérieur de la prison. Elle a accepté d’y aller. Depuis ce jour, la vie de Graciela a complètement changé.

Elle déclare : « Nous faisions de l’artisanat – j’ai toujours le premier objet que j’ai fabriqué. Mais plus important encore, j’ai entendu l’Évangile et j’ai commencé à lire la Bible. Toutes ces choses m’ont fait oublier le suicide. »

Graciela remercie TWR Femmes d’Espoir d’avoir apporté le changement dans sa vie. Bien qu’elle soit toujours en prison, elle ressent l’espérance parce que ses besoins spirituels ont été assouvis.

À juste titre, dans cette prison dont le nom signifie Bon Pasteur, Graciela fait l’expérience de la leçon de Jésus dans Jean 21, quand il dit à Pierre de prendre soin de ses brebis.

« C’est ce que Femmes d’Espoir a fait pour nous en prison », déclare Graciela. «Elles prient avec nous et nous donnent des paroles de vie et d’espérance. »

Depuis de nombreuses années, l’équipe de TWR Femmes d’Espoir apporte le message de l’Évangile à ces détenues une fois par semaine. En plus de partager l’Évangile, les rencontres comprennent la réalisation d’objets artistiques que les femmes peuvent vendre. Le personnel de TWR Femmes d’Espoir a pour objectif d’enseigner aux détenues de nouvelles compétences professionnelles, telles que la couture et la coiffure, qu’elles peuvent utiliser après leur libération.

Grâce au ministère de TWR Femmes d’Espoir, des centaines de femmes comme Graciela se sont tournées vers Christ alors qu’elles étaient en prison.

* Un pseudonyme pour protéger sa vie privée

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Santé Aumônerie Chrétien
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Elle vient de fêter ses 22 ans derrière les barreaux

Elle vient de fêter ses 22 ans derrière les barreaux

Procès de S. jeune fille que je suis depuis 3 ans et qui est partie à Rennes. 18 ans ! L’avocat...

11 mars 2020
DANS SA CELLULE, IL RENCONTRE JÉSUS !

DANS SA CELLULE, IL RENCONTRE JÉSUS !

Comment s'en sortir quand on est battus, quand la haine fait partie du quotidien, mais qu'une...

22 avril 2020
Dieu se révèle à un criminel en prison qui se convertit

Dieu se révèle à un criminel en prison qui se convertit

C’est au cours de son incarcération en cellule d’isolement que Darwin Casey Diaz, va voir se...

Thierry HIRSCHY
15 septembre 2020
Histoire de louange dans une prison en Roumanie

Histoire de louange dans une prison en Roumanie

“En particulier pour moi. Demandez à Dieu de me donner, quand je parle, les mots que je dois...

16 novembre 2021
Au coeur d'une prison pour femmes

Au coeur d'une prison pour femmes

Le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes est la plus grande prison pour femmes d’Europe et...

15 mars 2021
Adoration nocturne

Adoration nocturne

Poème d'une personne détenueTu viens me voir en prison, Seigneur,En ce lieu sale et obscure qui...

12 mars 2020